Drake, stratège des réseaux sociaux

En octobre dernier, Drake a, comme le dit l’expression américaine « cassé Internet ».

Son clip « Hotline Bling » était partout : dans des médias aussi divers que Complex, Le Parisien, Rollingstone, les Inrocks, Melty… Ce jeune canadien s’est imposé comme une des plus grandes stars de la musique actuelle, avec 100 titres classés au Billboard, le Top des hits américain, et ce en moins de 8 ans de carrière. Seuls 3 autres « monstres sacrés » ont fait mieux (Lil’Wayne, Elvis Presley et la série Glee).

La carrière de Drake représente bien le milieu de la musique à l’heure d’internet. Les campagnes de marketing classique ne sont plus nécessaires pour les stars qui sont en lien constant avec leur fanbases sur les réseaux sociaux. A l’instar de Beyonce, Drake a ainsi annoncé la sortie de son album « If You’re Reading This It’s Too Late » le jour-même avec un simple tweet où figurait la pochette et le lien iTunes.

Les manières d’écouter et de produire la musique ont évolué. Avec les nouvelles technologies, tout est devenu plus accessible. Chaque jour une multitude de titres sort sur Youtube, iTunes ou même Soundcloud. Conséquence, les hits ont une durée de vie moins longue.

Drake a su s’adapter. Il sait qu’il faut être présent régulièrement pour rester le numéro 1. Plutôt que de se concentrer sur un album qui prendrait des mois à produire, il enchaîne remixes de tubes, ou de chansons moins connus, collaborations ou encore un projet commun avec Future lui aussi très actif.

En étant aussi prolifique, on perd en qualité, mais on continue à faire parler de soi. C’est cela être pertinent en 2015. Peu importe que deux mois après la sortie d’un clip, on parle d’autre chose. Ce qui compte est que ce titre ai fait le buzz a un instant T.

 

Drake a depuis pérennisé ces fameux pas de danse dans une pub pour T-Mobile à l’occasion du Super Bowl…

Laisser un commentaire