Esthétique de la communication : Les grandes tendances des bars parisiens

5

 

A travers mes chroniques j’ai voulu vous faire découvrir les nouvelles tendances des bars parisiens. En effet, tout comme la mode, la musique ou encore le cinéma, les loisirs se sont rapidement imposés comme de nouveaux vecteurs de tendances. Des tendances parfois totalement innovantes, d’autres remises au goût du jour. Des tendances plus ou moins appréciées mais qui n’en restent pas moins originales !

 

Les bars éphémères, nouvelle tendance parisienne :

Pop-up store Adidas

Pop-up store Adidas

L’éphémère est un concept tout droit venu des Etats-Unis où il a émergé dans les années 2000. Au départ, ce concept s’est matérialisé avec l’ouverture de boutiques Pop-Up, c’est-à-dire ouvertes seulement pour une courte durée. L’éphémère s’est peu à peu imposé en Europe notamment à Berlin avec les spots underground qui sont des points de rencontres urbains où les gens se réunissent pour trainer ou faire la fête. De nombreux lieux éphémères ont par la suite fleuri dans les rues parisiennes, preuve de la démocratisation du concept désormais à la portée de tous et non plus réservé aux dit « bobos ».

 

Le principe est simple : occuper un espace durant un certain temps puis disparaître. Plus c’est unique et exclusif et plus l’on en entendra parler. Ainsi, l’objectif est de faire parler de soi, de sa marque ou de son produit. Aussi, cet été 2015 a été marqué par le nombre croissant d’endroits éphémères. Restaurants et bars ont envahi des lieux parfois atypiques. Et si le concept éphémère connaît aujourd’hui un véritable essor c’est parce qu’il mélange les publics et les disciplines. Des personnes de tous âges et de tous milieux y viennent avant tout pour son aspect social et sa capacité à proposer de la nouveauté. Ce qui en fait un endroit de fête et de culture où les publics se mélangent.

Ground Control 2015

                                   Ground Control 2015

Dans le quartier de La Chapelle, un site désaffecté de la SNCF abrite le Ground Control, le plus grand bar éphémère parisien. Traversé de rails dans tous les sens, le site est un endroit unique en son genre. Une équipe de producteurs de spectacles a ainsi décidé, pendant une saison du 21 mai au 15 octobre 2015, de louer le site pour 100€ par jour à la SNCF et d’en faire le nouveau rendez-vous underground des nuits parisiennes. Les visiteurs peuvent ainsi profiter d’espaces de restauration, de bars, musique et autres animations sur plus de 2000m² avec en point de mire caténaires et lignes à haute tension.

Le boom des microbrasseries :

Une microbrasserie désigne un établissement où l’on peut consommer des bières brassées sur place. Alors qu’au début des années 80 la brasserie française était sur le point de disparaître, depuis 10 ans, le nombre de petites brasseries explose en France. Cependant, alors que la bière industrielle décline, la tendance la plus flagrante de ces derniers mois reste le retour dans la capitale et en banlieue de nombreux brasseurs artisanaux. De nouvelles recettes voient ainsi le jour chaque semaine, et, la bière a désormais sa place dans la gastronomie.

Le premier élément qui explique cet engouement pour la bière artisanale, est le fait que de nombreux brasseurs amateurs ont commencé à brasser dans leur salle de bain puis sont devenus professionnels face au succès de leurs créations. De plus, La marque de fabrique de la bière artisanale est l’innovation. Chaque brasseur élabore ses propres bières locales et originales pour le plus grand plaisir des consommateurs à la recherche de nouveaux goûts. Avant, on pouvait dire qu’on n’aimait pas la bière. Mais aujourd’hui, il y a une bière qui correspond à chacun, il y en a pour tous les goûts. Ainsi, il y aurait plus de 2000 bières différentes en France. Aussi, si le monde de la bière est en pleine révolution, c’est parce que les gens souhaite consommer mieux. La qualité prime sur la quantité. Cette tendance mondiale s’appelle le Slow Food. Le Slow Food est un mouvement international qui concerne une consommation plus respectueuse de l’environnement et éthique. Le bio, le consommer local et responsable ne se limitent donc plus à la nourriture et touchent désormais la sphère de la boisson et du loisir. Enfin, il y a également une dimension sociologique dans cette multiplication des microbrasseries. Avec la crise et le chômage, des brasseurs amateurs, dont les bières plaisaient à leur entourage, ont voulu en faire leur activité professionnelle.

Brassage de la bière artisanale

           Brassage de la bière artisanale

La brasserie La Baleine situé dans le 20ème arrondissement de Paris, est l’une de ces micro-brasserie proposant des bières artisanales brassées de façon traditionnelle à la main. Le patron est un ancien photographe qui faute de travail, a décidé de changer de vie en 2013. En deux ans, il a séduit avec sa bière, caves à vin, épiceries fines et restaurant.

                Bière de la brasserie La Baleine

Happy Hour et Open Bar, ou comment sortir avec un budget étudiant ?

Utilisé depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale dans les bars pour inciter les hommes à s’arrêter boire un verre en sortant du travail avant de rentrer dîner, happy hours  qui signifie littéralement heures heureuses est une période d’une ou de plusieurs heures au cours de laquelle un bar propose des boissons, en particulier alcoolisées, à des tarifs plus avantageux que d’ordinaire. Le moment de la journée choisi est toujours celui où l’établissement est le moins fréquenté afin d’attirer la clientèle, soit le plus souvent en fin d’après-midi après le travail ou en début de soirée avant le dîner. L’open bar est quant à lui un bar où l’on sert des boissons à volonté.

D’une part, bénéficier d’une réduction influence la consommation. Les clients consomment plus, car ils ont l’impression qu’acheter à ce moment-là est une bonne affaire. D’autres modifient leur consommation habituelle si certains types d’alcool sont à prix réduits. D’autre part, cela permet de remplir la salle souvent désertée entre 18h et 21h. L’happy hour permet donc à la fois aux consommateurs de se faire plaisir à moindre coût et aux bars d’avoir un chiffre d’affaires qui augmente et une meilleure gestion des flux de clientèle.

Bar La Cordonnerie

  Bar La Cordonnerie

Par exemple, La Cordonnerie située 142, rue Saint-Denis dans le 2eme propose la pinte la moins chère de tout Paris à 4€ ainsi que des cocktails et des rhums arrangés à 4€50 accompagnés d’un couscous gratuit tous les jeudis et les samedis. Et en happy hours, de 17h à 20h la pinte est à 2€50.

Bar La Tireuse

                              Bar La Tireuse

A La Tireuse située 18, rue Laplace, dans le 5eme, le client dispose d’une carte pour payer sa bière à recharger de 10€ minimum, et se sert ensuite lui-même avec l’une des tireuses installées dans le bar. Il est débité en centilitres, l’avantage étant de pouvoir tester plusieurs variétés.

Un verre à la maison plutôt qu’au bar :

 

8Budget serré, cigarette interdite et prix parfois excessifs sont tant de facteurs qui conduisent les consommateurs à privilégier l’entre-soi à domicile. Selon un bilan de la consommation hors domicile du cabinet Nielsen, 75% des français préfèreraient désormais boire un verre entre amis chez eux plutôt que dans un bar. Les causes principales ayant conduit à cette nouvelle tendance sont les difficultés économiques qui les obligent à réduire leurs dépenses pour les loisirs. Les français et plus précisément les parisiens, se tournent ainsi vers les apéros dinatoires ou les ateliers de cocktail à domicile.

L’apéro-dinatoire devient aujourd’hui une tendance. Exit les cacahuètes et les olives, on privilégie désormais des tapas plus complexes comme les bouchées ou les verrines. Le vin s’invite également frais à l’apéro et n’est plus seulement réservé au repas. Autre tendance, autre ambiance, l’atelier cocktail à domicile. Le principe est simple, vous fournissez le lieu, et un barman professionnel s’occupe du reste. A Paris l’Atelier Cocktail propose des cours de 4 à 10 personnes animés par un barman professionnel spécialiste du cocktail. Ce dernier s’invite chez vous pendant deux heures et anime votre soirée en fournissant tout le matériel nécessaire à la réalisation de 4 cocktails. Avant de partir il  remet à  chaque participant un book reprenant les recettes apprises pour les refaire tout seul par la suite. Enfin, question budget il faut compter entre 45 et 60 euros par tête pour 4 cocktails.

Atelier cocktail à domicile

                    Atelier cocktail à domicile

Et à l’avenir ?

 

Nous avons pu voir grâce à ces chroniques qu’à l’image de la mode, le domaine des loisirs s’adapte aussi aux nouvelles tendances allant même jusqu’à en créer de nouvelles parfois. En ce qui concerne les bars, il y a donc fort à parier qu’avec la tendance bio et locale qui s’affirme de plus en plus dans le monde, nous verrons bientôt apparaître une offre florissante de cocktails « santé » composés de jus de fruits et de légumes fraîchement cueillis. L’utilisation du thé et du café pour la composition des cocktails a d’ailleurs commencé à s’imposer dans le monde de la mixologie.

88

Laisser un commentaire