La Musicothérapie dans le monde

3 pouvoirs bienfaisants de la musique

1) Antidépresseur naturel

La musique réduit le stress et l’anxiété et apaise nos tensions. En régularisant les hormones du stress, elle remplace les anesthésiants dans certains cas.

Lénine confessa un jour, alors qu’il venait d’écouter un sonate de Beethoven:

« Je ne peux pas écouter de la musique trop souvent, cela me donne envie de dire des bêtises et de caresser la tête des gens »

2) Thérapie holistique : la musique agit sur le corps, l’esprit et l’âme

La musique agit sur le corps physique, elle réduit la tension musculaire.

La musique dynamise la santé dans sa globalité en renforçant le système immunitaire, en stimulant la digestion, en ralentissant et égalisant les ondes cérébrales ou encore en influençant la fréquence cardiaque. Elle accroît l’endurance, influence la température corporelle, le mouvement et la coordination physique…

La musique influence l’esprit et « adoucit les mœurs »
Voici une expérience récente réalisée dans le métro de Newcastle, en Angleterre. Les responsables de la sécurité des stations ont remplacé la diffusion de musique rock par de la musique baroque. Vandalisme et agressions ont diminué de moitié ! Depuis, tous les services ont reçu ordre de diffuser des mélodies douces.

La musique, langage de l’âme

« La musique est un moyen plus puissant que tout autre parce que le rythme et l’harmonie ont leur siège dans l’âme. Elle enrichit cette dernière, lui confère la grâce et l’illumine. » Platon.

3) Voyage en douceur dans l’inconscient

La musique peut agir comme une madeleine de Proust. Elle berce nos souvenirs, stimule notre mémoire et notre imagination. Certaines musiques jouent sur notre état émotionnel comme un sédatif, d’autres comme un remontant.

 Alzheimer et la musique6861837-sundance-revele-le-pouvoir-therapeutique-de-la-musique-contre-l-alzheimer

Si elle n’a pas le pouvoir de guérir de la démence ou de la maladie d’Alzheimer, la musique peut néanmoins aider les malades à « réveiller » leurs souvenirs, comme le révèle un documentaire présenté au festival américain de Sundance.

« Alive Inside: A Story of Music and Memory » (« Vivant à l’intérieur : une histoire de musique et de mémoire »), premier long métrage de Michael Rossato-Bennett, a été en compétition au festival du cinéma indépendant, qui s’est tenu jusqu’au 26 janvier dernier à Park City, dans les montagnes de l’Utah (ouest des États-Unis).

Le film, souvent très émouvant, suit les efforts de Dan Cohen, fondateur de l’association Music and Memory, pour convaincre les maisons de retraite américaines des bénéfices de la musique sur les patients souffrant de démence et d’Alzheimer.

Armé de casques et de baladeurs numériques, il montre, à la surprise des personnels soignants eux-mêmes, comment des patients enfermés dans le mutisme et perdus dans les méandres de la démence sénile, semblent retrouver certains souvenirs et sensations dès qu’ils entendent la musique qu’ils aiment.

L’expérience, réalisée devant la caméra, est impressionnante et nombre de patients se mettent à parler, sourire, chanter, voire esquisser des pas de danse devant leurs familles stupéfaites, à l’écoute du jazz de leur jeunesse ou des musiques de leurs premiers flirts

Musique et stress

Voici-la-musique-la-plus-relaxante-du-monde

                                          Musique la plus relaxante du monde

Cette musique ralentit votre rythme respiratoire et réduit l’activité de votre cerveau à un tel point que des chercheurs affirment qu’il s’agirait de la musique la plus relaxante du monde.

Composé par Marconi Union (un groupe de Manchester), le morceau Weightless serait le fruit de la collaboration entre le groupe de musique et des professionnels de la thérapie par le son. Le but étant de tirer le meilleur parti des harmonies, des rythmes et des lignes de basse. Et le résultat ? un rythme cardiaque ralenti, une pression sanguine réduite et des niveaux de cortisol (l’hormone du stress) plus bas.

L’étude a été réalisée sur 40 femmes. Et la musique de Marconi Union s’avère être plus relaxante que Enya, Mozart ou Coldplay. Mieux, selon l’étude, la musique de Marconi Union serait plus relaxante qu’un massage, une balade ou une tasse de thé (oui, on est en Angleterre).

Le morceau Weightless s’est avéré 11% plus relaxant que n’importe quelle autre chanson utilisée. Elle produirait une baisse de l’anxiété de 65%. Le rythme de la musique passe de 60 pulsations par minute et ralentit progressivement à 50 pulsations par minute. Pendant qu’on écoute ce morceau, notre rythme cardiaque se calerait sur ce rythme.

https://www.youtube.com/watch?v=nKsEqFgKhoA

Chamanisme

sourire-au-tambour

-Il y a plus de 5000 ans, la médecine traditionnelle indienne et chinoise utilisait déjà les effets spécifiques des sons.
Par exemple, depuis des millénaires, des peuples pratiquent les cercles de rythme (tam-tam, djembé, tambours). Ces cercles rythmiques font partie des grandes traditions chamaniques.
Une étude menée par le docteur Barry Bittman aux Etats-Unis a démontré récemment que la participation à un cercle de rythme joue sur notre état physiologique : le cortisol est en baisse, la DHEA, en hausse et surtout, l’activité des cellules naturelles tueuses (ces globules blancs qui éliminent les cellules cancéreuses autant que les virus et les bactéries) augmente notablement

La musique dans la tradition amérindienne a un statut très particulier ; en effet, dans cette tradition, tout est rempli de la puissance de la « médecine ». Le mot « médecine », dans le vocabulaire amérindien, est utilisé pour désigner quelque chose ou quelqu’un remplissant un rôle de communication entre le monde visible et le monde invisible ».
Il faut noter que, bien que la musicothérapie puisse être efficace sur tous les niveaux d’être, elle est traditionnellement utilisée en conjonction avec plusieurs autres approches thérapeutiques.

Laisser un commentaire